1 731 € : seconde augmentation du plafond de Retraite Mutualiste du Combattant

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La Mutuelle Epargne Retraite attire l’attention sur une seconde augmentation du plafond de la Retraite Mutualiste du Combattant en 2011 dont le montant passe à 1 731 €.

Le décret du 19 avril 2011 publié au JO du 4 mai 2011 augmente la valeur du point d’indice de pension militaire d’invalidité pour la seconde fois cette année. Sa valeur est fixée à 13,85 € au 1er octobre 2010, après avoir atteint 13,81 € au 1er juillet 2010.

La valeur du point d’indice de pension militaire d’invalidité est utilisée pour calculer le montant du plafond de la Retraite Mutualiste du Combattant fixé à 125 points. Le plafond passe donc à 1 731 € au lieu de 1 726 € en début d’année.

Cette augmentation offre aux adhérents de la Retraite Mutualiste du Combattant la possibilité d’accroître leurs versements entièrement déductibles de leur revenu imposable et de bénéficier d’un meilleur gain d’impôt.

Pour rappel, la Retraite Mutualiste du Combattant est une garantie de retraite complémentaire réservée aux militaires et anciens combattants ayant participé au moins 90 jours à un conflit.

Elle offre de nombreux atouts :

  • la déduction intégrale des versements du revenu imposable*
  • une rente majorée par l’Etat, non imposable et non soumise aux prélèvements sociaux*
  • un capital transmissible aux héritiers hors droits de succession dans les conditions de l’assurance vie.

* dans la limite de la constitution d’une rente égale au plafond de rente majorée, soit 1 731 € en 2011.

L’augmentation de la valeur du point d’indice de pension militaire d’invalidité a également un impact sur le montant de la retraite du combattant, versée aux titulaires de la carte du combattant à partir de 65 ans. Elle passe à 595 €, son montant étant fixé à 43 points d’indice de pension militaire d’invalidité.

Pour plus d’information : www.retraite-mutualiste-combattant.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »